Crédits, déductions, abattements…en français svp.

Crédits, déductions, abattements…en français svp.

Vous n’êtes peut-être pas familiers avec ces termes fiscaux, pourtant ils font partie de votre quotidien et ont un impact sur votre déclaration de revenus et les impôts que vous payez annuellement.

Ces trois éléments vous permettent de réduire, directement ou indirectement, le montant d’impôt que vous devez payer, mais chacun a un rôle significatif et ils interviennent à différents endroits dans la déclaration de revenus.

DÉDUCTION

Le terme déduction fait référence à un montant que vous pouvez soustraire de votre revenu afin de diminuer au maximum votre revenu imposable. Les déductions permettent donc indirectement de réduire vos impôts puisque l’impôt à payer est calculé sur le revenu imposable.

Certaines déductions ne sont applicables qu’à certaines sources de revenus alors que d’autres permettent de réduire votre revenu global peu importe la source. En plus, contrairement aux crédits d’impôt qui sont de 15% pour tout le monde, le montant des déductions est variable dépendamment de votre situation.

Par exemple, un contribuable peut déduire dans le calcul de son revenu net le montant qu’il a versé à un REER au cours de l’année d’imposition ou dans les 60 jours suivant la fin de cette année d’imposition. Le montant de ce paiement relève de la discrétion du contribuable et donc inévitablement le montant déductible est différent pour chaque personne.


CRÉDITS D’IMPÔT

Une fois que le montant du revenu imposable est calculé, il est nécessaire de déterminer le montant d’impôt que ce contribuable doit payer. Ce montant peut être réduit par des crédits d’impôt dont certains sont remboursables et d’autres non.

Les crédits remboursables sont plus avantageux pour le contribuable puisqu’il peut se voir rembourser le montant total des crédits auquel il a droit alors même qu’il n’a aucun impôt à payer.

Les crédits d’impôt non remboursable ont également le même objectif qui consiste à réduire en partie ou totalement l’impôt à payer. Par contre, si l’impôt à payer est moindre que le total des crédits d’impôt non remboursables du contribuable, ce dernier ne pourra pas se voir rembourser le solde restant.

Les crédits, remboursables ou non, permettent donc de réduire directement l’impôt que doit payer le contribuable.


ABATTEMENT

Finalement, le terme abattement, un peu moins connu des contribuables et uniquement applicable pour les résidents de la province du Québec, réfère à un montant déductible correspondant à 16.5% de l’impôt de base d’un contribuable.

Cet impôt de base représente le montant d’impôt que le contribuable doit payer une fois que ses crédits d’impôt non remboursables ont été déduits. Cet abattement d’impôt est applicable uniquement au Québec puisqu’il s’agit de la seule province canadienne qui perçoit son impôt directement et non par l’intermédiaire du gouvernement fédéral. Évidemment, si le montant de cet abattement est plus élevé que l’impôt fédéral à payer la différence sera remboursée au contribuable tout comme les crédits d’impôt remboursables.

Contrairement aux crédits et aux déductions, l’abattement provincial est accordé à tous les contribuables québécois alors que pour être admissible aux différents crédits et déductions, il est nécessaire de répondre à leurs conditions d’application.

Ainsi, les contribuables ne peuvent bénéficier que des crédits et déductions qui sont applicables à leur situation. Par exemple, un contribuable qui poursuit des études universitaires a droit au crédit d’impôt pour frais de scolarité alors qu’un contribuable sur le marché du travail à temps plein ne peut bénéficier de ce crédit d’impôt puisqu’il ne poursuit pas d’études postsecondaires.

Un seul crédit d’impôt est admissible à tous les contribuables peu importe leur situation personnelle, il s’agit du crédit de base. Ce crédit permet d’annuler l’impôt de 15% calculer sur les premiers 11 474$ gagnés par un contribuable pour l’année d’imposition 2016. Ainsi, aucun impôt ne sera payé sur cette portion de revenu.

Voilà, vous êtes maintenant plus familier avec ces éléments qui peuvent vous permettre de grandement réduire vos impôts. Vous n’êtes pas sûr de connaître quels crédits ou déductions sont applicables à vous? Contactez-nous afin que nous puissions évaluer votre situation avec nos partenaires comptables. 

Vous aimeriez recevoir ce type de contenu directement dans votre boîte de courriels, inscrivez-vous à notre infolettre pour réduire vos impôts.

Le fractionnement de revenus ou comment partager vos revenus avec vos proches peut réduire vos impôts

Le fractionnement de revenus ou comment partager vos revenus avec vos proches peut réduire vos impôts

Comment le gouvernement a mis fin à l’eldorado qu’était la fiducie testamentaire?